Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2020 3 24 /06 /juin /2020 13:52

Dans son récent discours le Président appelle à rebâtir notre économie. Il propose de bâtir une économie plus forte, plus pérenne et localisée sur le territoire.

Sa phrase exacte a été:« Il nous faut créer de nouveaux emplois en investissant dans notre indépendance technologique, numérique, industrielle et agricole, par la recherche, la consolidation des filières, l’attractivité, et les relocalisations lorsque cela se justifie, et un vrai pacte productif. »

Je suis certes moins intelligent que lui mais j’ai appris que lorsqu’une entreprise est en difficultés elle doit d’abord s’appuyer sur ses bases puis lorsqu’elle aura retrouvé ses capacités elle pourra envisager de se diversifier.

Quels sont les 4 piliers de notre économie ?

L’agriculture bien que menacée par celle des pays émergents et de certains pays européens qui ont pris de l’avance technologique et organisationnelle ( Hollande, Allemagne)

Aéronautique malgré quelques erreurs stratégiques ( Airbus A 380)

L’automobile très concurrencée et de plus en plus automatisée soumise aussi sous la pression écologique au diktat de la voiture électrique dont chacun sait qu’elle n’a pas d’avenir face à la voiture à hydrogène.

L’industrie du luxe seule à tirer son épingle du jeu.

Revenir à nos fondamentaux serait permettre à l’agriculture de se moderniser, d’être moins contrainte ( pesticides, glyphosate) et de poursuivre le développement du bio.

Il faudra aussi innover dans l’aéronautique, avions plus petits moins polluants, et l’automobile,lancer la filière hydrogène.

 

Axer tout sa politique sur deux piliers que sont le numérique et une économie décarbonée dont nous ne maîtrisons pas les incidences me paraît difficile ce d’autant que nous avons des urgences budgétaires et sociales devant nous.

Sur le plan budgétaire notre endettement va atteindre 120% du PIB et il peut croitre encore au grés des annonces quasi journalières de subventions. Sur le plan social le nombre de chômeurs va exploser, comment allons nous les financer?

 

A ces deux handicaps s’ajoutent les règles administratives normatives et écologiques et celles du travail qui sont des contraintes fortes.

 

Sortir par le haut de la crise ne peut se faire que si on accorde plus de libertés aux entreprises et aux entrepreneurs.

A bon entendeur salut !!

Partager cet article
Repost0

commentaires